The winners of Blue Stone Awards 2017

 

5 projets récompensés par un jury de designers internationaux

Les 5 gagnants des « Blue Stone Awards 2017 » ont été dévoilés et récompensés lors de la cérémonie de remise des prix ce vendredi 29 septembre au salon Marmomac – salon international de la pierre et du design à Vérone, sur le stand des Carrières du Hainaut. 5 concepts créatifs travaillant de manière originale la pierre bleue habituellement écartée pour ses particularités d’aspect et démontrant ainsi qu’il est possible de penser la Pierre Bleue du Hainaut autrement.


La Pierre Bleue du Hainaut, pierre naturelle calcaire et non poreuse, s’est imposée comme l’un des meilleurs matériaux de construction et d’aménagement au monde, notamment pour la constance de sa qualité. Mais si les mots beauté et perfection peuvent souvent être associés l’un à l’autre, qu’en est-il des particularités d’aspect ? Est-il possible de réaliser de beaux projets avec de la matière habituellement écartée du cycle de travail et des applications classiques uniquement à cause de son aspect particulier, tels que veinures, taches, limés blancs non cassants, concentration importante de fossiles… ?

Les Carrières du Hainaut sont convaincues que oui ! C’est pour cela qu’elles ont - après le grand succès de la première édition en 2013 - réitéré l’initiative d’organiser un nouveau concours d'idées original à destination des architectes, designers, paysagistes, architectes d'intérieur, tailleurs de pierre, marbriers et étudiants sous le thème de ‘Penser la pierre autrement’, les invitant à inventer, développer et mettre au point un usage original de ces pierres. Les ‘Blue Stone Awards’, organisés en collaboration avec Archi-Europe, ont suscité l’intérêt de nombreux créateurs et professionnels de la pierre avec la soumission d’une cinquantaine de projets et pistes de réflexion à la fin juillet 2017.

5 projets, classés par catégorie, ont été retenus et récompensés par le jury composé de concepteurs confirmés de renom international – dont le paysagiste Peter Wirtz de Wirtz International Landscape Architects, le designer Geert Buelens de EER Architectural Design et l’architecte d’intérieur Kurt Wallaeys de Wallaeys Designers.

CATÉGORIE ‘OBJET OU ŒUVRE’

 

 

 

↬ D’une marche brisée à la table de salon : Simon Gerssen – Weerstand Natuursteen (Pays-Bas)

 

Lors de la rénovation d’un escalier extérieur en pierre bleue massive, une marche a dû être écartée pour des raisons de sécurité et de durabilité. Simon Gerssen, tailleur de pierre Néerlandais de Weerstand Natuursteen, y a immédiatement vu une table de salon. « Il n’y a pas de meilleur designer que la nature », explique-t-il. « Selon la tradition japonaise, Wabi-sabi est la vision d’un univers centré sur l’acceptation de l’imperfection. Selon moi, la table de salon représente le caractère intemporel de la pierre bleue de Belgique. La beauté et l’imperfection offrant toute sa valeur à la table. » Après l’avoir nettoyée et y avoir fixé des roulettes industrielles pour la rendre mobile, la table en pierre bleue a trouvé naturellement sa place dans le salon de son concepteur.

 


CATÉGORIE ‘INTÉRIEUR & DESIGN’

 

 

 

↬ Time Light Sens : Eric Vanbrackel – EV&YOU (Belgique)

 

Ces designers actifs dans l’univers de la lumière ont voulu créer un objet symbolique faisant appel à une démarche ancestrale consistant à utiliser des matières premières élémentaires et nobles, et plus précisément certaines chutes de pierre bleue écartées. Un objet de base, résistant et intemporel : un photophore. « Les ouvertures verticales qui laissent passer la lumière renvoient au monde contemporain. Elles évoquent un code barre, l’architecture épurée aux fenêtres verticales du monde moderne, un amphithéâtre... Elles renvoient aussi à la tradition, le signe utilisé depuis la nuit des temps pour le comptage » explique le concepteur Eric Vanbrackel. Lorsque la cire fond, l’empreinte de la lumière se projette au fil des douze ouvertures. Les faisceaux de lumière varient dans leur longueur au fur et à mesure que le temps passe, évoquant le cadran solaire.

 

CATÉGORIE ‘CONSTRUCTIF’

 

 

 

↬ Habitation VEB : Krist Michiels – Sam Architecten (Belgique)

 

L’habitation privée conçue par les architectes Krist Michiels et Seigert Saeren, a été implantée dans un paysage protégé dans la région de Hesbaye, dans le Limbourg. Partant de la rénovation d’une ancienne fermette, elle-même non protégée mais considérée comme élément intrinsèque au paysage, les architectes ont dédoublé d’ingéniosité pour agrandir et concevoir une demeure aux lignes contemporaines dans le respect des règles architecturaux et des matériaux de la région.
Une nouvelle partie, accueillant les pièces de vie et la chambre principale, a été annexée en contre-bas, se cachant à l’arrière de la fermette rénovée. Ce volume, invisible de la rue, respecte les courbes du terrain, s’élève en son extrémité et se détache de l’ancienne partie. Tout en contraste avec la brique de la région et la forme de l’ancienne bâtisse, utilisant des lignes allongées, de grandes ouvertures et combinant les plaquettes de pierre bleue à de l’acier teinté. « Les plaquettes ClivEno sciées, collées sur une sous-structure ventilée, offrent l’expression la plus naturelle de la Pierre Bleue du Hainaut » explique l’architecte Krist Michiels. Travaillées de manière contemporaine, combinant des plaquettes de hauteurs variables de 5, 7 et 10 cm à des longueurs libres, les plaquettes ClivEno ont été placées de manière aléatoire. Une application contemporaine d’un matériau traditionnel créant le lien mais aussi la séparation avec le volume initial de la construction. « Les teintes gris-bleu de la pierre bleue soulignent la vision épurée dans un décor végétal remarquable », conclut l’architecte.

 

CATÉGORIE ‘EXTÉRIEUR’

 

 

 

↬ Square du Rieur et parc Plumecocq, Valenciennes : Cabinet Binon (France)

 

Le projet paysager urbain du Cabinet Binon s’inscrit dans une démarche de reconquête du parc du Rieur par les Valenciennois visant à prolonger le jardin vers le centre historique et créant un jardin des 5 sens en lieu et place du Square du Rieur, dans le Nord Est de la ville de Valenciennes. L’ouverture sur la ville et la vue sur le parc – éléments fédérateurs du projet – s’organisent autour de deux vastes ellipses qui s’articulent de part et autre de l’axe Nord-Sud, l’épine dorsale du projet qui relie visuellement et physiquement le centre-ville à la piscine.
La Pierre Bleue du Hainaut est utilisée suivant une graduation qui suit une progression du minéral au végétal. « La première ellipse s’inscrit autour d’une fontaine monumentale en Pierre Bleue du Hainaut, symbolisant l’entrée du site et constituant un lieu de contemplation où les visiteurs peuvent s’assoir et contempler une scénographie entre l’eau, le minéral et le végétal », explique le paysagiste David Binon. La fontaine en demi-lune est réalisée en plaque verticale de croûte de pierre bleue et d’un banc de croûte en pierre bleue le long du chemin d’accès suivant la pente naturelle du parc. « Offrant ainsi un contraste élégant entre les faces de pierres polies et les faces de pierres brutes et éclatées issues de l’extraction », précise le concepteur. Le fond de la fontaine est lui réalisé, comme le sol alentour, en opus incertum de plaques de pierre bleue sciées. Le socle, à l’angle de la fontaine, est constitué d’une succession de plaques de sur-sarts de dimensions variables. L’eau sortant de la sculpture s’écoule en cascade sur les pierres. Le long du banc de pierre en croûte s’est développée une végétation de plantes aquatiques qui, outre l’aspect ornemental, participent à l’épuration de l’eau du bassin. Le revêtement de sol de l’avant-scène du square est réalisé en opus incertum de plaques de pierre bleue sciées, posées sur joints gazon pour une partie de l’espace et sur joints de mortier pour le chemin central. Chemin qui s’enfonce dans le parc, vers la seconde ellipse qui renferme le jardin des 5 sens, et longé de bancs de blocs de pierre bleue et de chainage en moellons de pierre bleue.

 

 


PROJET TOUTES CATEGORIES CONFONDUES :
PRIX DE L’ORIGINALITÉ

 

 

 

↬ Graf : Chanel Kapitanj (Belgique)

 

Le jury des ‘Blue Stone Awards’ a souhaité mettre à l’honneur le travail de Madame Chanel Kapitanj et récompenser une approche intelligente et une analyse pertinente à la recherche de solutions innovantes qui se sont traduites sous la forme de propositions multiples, créatives et originales. L’un de ces concepts soumis au concours consistait en la création de ‘panneaux sandwich’ – composés de dalles de pierre bleue de part et autre d’un panneau isolant – en guise de barrières acoustiques d’autoroute, de cloisons ou de parements de façade.
La jeune conceptrice, sensible aux questions de la valorisation et de l’upcycling, s’est concentrée sur l’essence même du concours en explorant différentes pistes pour mettre en valeur le caractère esthétique et graphique des imperfections. Faisant le parallèle avec une campagne visant à rappeler aux consommateurs que les fruits et légumes aux formes inhabituelles n’en sont pas pour autant moins bons, Chanel Kapitanj explique : « dans une société de surconsommation, il est important de promouvoir des ‘déchets’ qui n’en sont pas. Un produit qui présente un problème esthétique, le fond est le même. Les imperfections graphiques confèrent cet aspect unique à la pierre naturelle tout en gardant sa qualité et sa renommée ». Une démarche conceptuelle qui méritait d’être mise en valeur, particulièrement dans le cadre de ce concours.

 

Les finitions de Carrières du Hainaut